Les PHC accueillent le processus de médiation communautaire qui aura lieu en mars 2023

Fait à Kinshasa, le 13 mars 2023.

Du 13 au 24 mars 2023, les PHC participeront à un processus de médiation avec neuf communautés issues de huit groupements communautaires de Boteka et Lokutu. La médiation, organisée par le mécanisme indépendant de traitement des plaintes (ICM) des banques de développement DEG (Allemagne) et FMO (Pays-Bas), intervient près de cinq ans après le dépôt de la demande de médiation en 2018. L’engagement des PHC auprès de l’ICM découle du statut antérieur des banques de développement en tant que bailleurs de fonds de l’entreprise.

Depuis le dépôt de la demande de médiation il y a cinq ans, l’actionnariat, la direction et les structures opérationnelles des PHC ont radicalement changé et des grands efforts ont été fournis afin d’améliorer les relations avec les communautés et d’augmenter l’investissement de la société dans les services sociaux offerts aux communautés. Depuis 2018, les PHC ont notamment financé la construction de 28 écoles et de 11 centres de santé. La société, à l’écoute des populations locales, a aussi investi dans des projets agricoles visant un développement économique et l’amélioration de la sécurité alimentaire des communautés. L’entreprise fournit également plus de 7 500 emplois dans des régions où les possibilités d’emploi sont très limitées, permettant ainsi à de nombreux ménages de recevoir un salaire et de profiter de soins de santé gratuits.

Depuis 2021, l’entreprise est passée sous un nouvel actionnariat majoritaire qui a amené une gestion congolaise. Cette nouvelle approche a entraîné des améliorations majeures dans les opérations de l’entreprise, comme en témoigne l’augmentation de 42 % de la production en deux ans. En outre, la dette de la société qui était précédemment détenue par les banques de développement susmentionnées a été rachetée par Maku Holdings en février 2022, signalant la fin des exigences contractuelles des PHC de poursuivre le processus de médiation. Cependant, dans le cadre de la nouvelle vision de prospérité partagée des PHC avec toutes ses parties prenantes, la direction actuelle de l’entreprise a choisi de continuer avec le processus de médiation facilité par l’ICM afin de contribuer à asseoir un engagement social durable à travers l’identification des solutions gagnant-gagnant aux soucis exprimés par les communautés dans leur plainte de 2018. 

Les PHC sont convaincus que la médiation aboutira à un accord qui permettra à l’entreprise et aux neuf communautés concernées d’avancer vers leur objectif commun de créer un impact économique positif et un développement durable dans les provinces de la Tshopo et de l’Équateur.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll to Top